Autour du jardin

Nous, les néo-paysans…

Jardins de Baugnac - néo-paysans...

Nous, les néo-paysans…

Nous sommes de plus en plus nombreux à rechercher une connexion avec notre terre nourricière, voici peut-être une caractéristique commune aux néo-paysans…

Pour  dans le le Figaro : « Le documentaire de France 5 montre comment, la crise économique et les méfaits avérés de la pollution aidant, les générations X et Y renouent doucement avec les habitudes alimentaires de leurs ancêtres. [..] À Paris comme à New York ou à Rennes, les municipalités développent de nombreux projets d’envergure. La mairie parisienne a par exemple annoncé son objectif de végétaliser d’ici à 2020 pas moins de 100 hectares de toits -soit la surface de 150 terrains de football dont un tiers en culture potagère. Monoprix, ERDF, Bouygues Immobilier et bien d’autres ont déjà signé la charte Objectif 100 hectares. »

Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir manger mieux, plus sain, moins cher. Ils s’improvisent donc néo-paysans, et se rêvent en auto-producteurs autarciques. A l’instar de Cécile, convaincue par ses enfants, un Français sur dix a aujourd’hui son propre poulailler. Mais le marketing s’est glissé dans la brèche, et cultiver ses légumes ou élever ses abeilles a un coût, parfois exorbitant. Redevenir paysan prend du temps, et peut parfois s’avérer plus complexe que prévu. Quant à l’avenir même de la tendance, elle est peut-être urbaine, et hors-sol, comme cela se pratique déjà au Canada.

Plus que quelques heures pour regarder le documentaire inédit de Michel Guétienne diffusé sur France 5 dans la série les Docs du Dimanche : Tous Paysans ! L’engouement des Français pour le jardinage représente une économie de plusieurs millions d’€.

En tant que néo-paysan, je pense que cette économie est néfaste pour nos jardins et notre Environnement. Il y a souvent tout ce dont nous avons besoin autour de nous si nous faisons preuve d’imagination et de création. Voici l’idée que j’ai essayé de véhiculer à travers le filtre du réalisateur et du montage durant les 3 jours de tournage à l’oasis ressource des Jardins de Baugnac. Vous découvrirez succinctement comment notre reconnexion à la Nature s’opère grâce au jardin médicinal de Sandrine et mon jardin potager en transition vers la cocréation ainsi que d’autres initiatives très inspirantes à travers le temple de la consommation…

L’engouement est sans doute réel car la première diffusion a été suivi par un peu plus de 900 000 téléspectateurs, seconde meilleure audience de la TNT de la soirée.

Au plaisir de vous rencontrer autour de notre projet et si vous souhaitez vous immerger quelques heures dans notre univers, n’hésitez pas à vous faire connaître : https://www.facebook.com/events/100109684130077/

A Bientôt !

@FranckTerras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *