Les soirées de La Ruche qui dit Oui!

Pour le linky ?

Pour le linky, compteur connecté...

Pour le linky ?

Dans le cadre du débat, pourquoi ne pas imaginer une utilité au linky. Alors êtes-vous pour le linky ?  La nouveauté réside dans la précision du compteur à calculer la quantité d’électricité qu’il délivre et dans le fait de transmettre en temps réel ou presque les informations de consommation énergétique d’un usager…

Quelques arguments non exhaustifs…

Immédiatement, on peut imaginer la possibilité de décentralisation de la production énergétique. Dans un soucis de déconcentration, le consommateur électrique (particulier ou pas) informerait les producteurs pour qu’ils adaptent leur production. En déconcentrant, on réduit la perte énergétique du au transport, favorise les alternatives au centrales électriques (alternatives durable ou pas), favorise une économie plus locale (je paie directement ou indirectement la plus proche unité de production). Ce n’est pas qu’un tendance puisque Enercoop Midi-Pyrénées dispose de coopératives de production locale et Ilek propose de l’électricité en circuit plus ou moins court.
 
La tendance serait peut-être de pouvoir lier par exemple un village, un quartier, une usine, aux producteurs plus ou moins proches de capacités différentes dans un mix pilotable (cogénération méthanisation/électricité d’une coopérative agricole de traitement des déchets, une centrale hydroélectrique d’un petit producteur, une éolienne sous contrat de gestion, des panneaux solaires de particuliers, des accumulateurs de chaleur à restitution électrique, etc). En cas de fluctuation de consommation, tant les producteurs pourraient adapter leur production (et éviter des gâchis), que des futurs produits électriques connectés des consommateurs  (chauffe eau, chauffage, etc) pourraient adapter leur consommation en fonction de consigne du réseau.
 
La mesure en bout de linge, avec le linky, comparée aux mesures déjà faite en direct sur les points de répartition, permettra de détecter les fuites électriques, des mises à la terre involontaire, des tronçons de câbles qui font résistance et qui chauffent dangereusement, et le vol par branchement sauvage. 
 
Force est de constater également que la manière de produire de l’énergie électrique actuelle se doit d’évoluer pour réduire les empreintes environnementales des centrales nucléaires par exemple. 
Voici une liste non exhaustive d’arguments issu d’un échange avec Scan, de Montastruc La Conseillère.
 
La fragilité du dimensionnement du réseau dans certaine région enclavée imposera un dimensionnement supérieur pour satisfaire le pic de consommation de 19h en période hivernale car la consommation d’électricité n’est pas à la baisse. L’opérateur de distribution ne pourrait-il pas s’appuyer sur les consommations réelles (sans perte inconnue) pour ajuster ses investissements qui seront de toute façon supportés par le contribuable français.
 
Et à ce jour, tout producteur d’énergie renouvelable pratiquant la revente partielle ou totale doit accepter le remplacement de l’ancien compteur pour le nouveau linky. Pour le linky du côté de ces nouveaux producteurs ?

Pour le linky ou contre, à vos agendas :

Pour y voir plus clair, nous vous proposons une soirée d’information le vendredi 18 mai à partir 19h30 pour un apéruche sous forme d’auberge espagnole. Rendez-vous compte si nous en venions au main entre les « pour » et les « contre », il vaut mieux que nous ayons fêté ça avant… Début de la soirée à 20h. Rdv : 30 route de Baougnac, lieu-dit Baugnac (GPS) 31590 Lavalette.

Tous les détail de la soirée #24 de la Ruche qui dit Oui! de Lavalette et Flourens.

Si ce sujet vous interpelle, n’hésitez pas à partager cette soirée dans votre entourage et sinon à renseigner votre participation pour des questions logistiques.

@FranckTerras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *